Pour aider les enfants de Kinshasa.

Liste de commentaires pour la catégorie ‘Rapports de voyage’

Visite à Oser la Vie-Kinshasa

Date de publication: 25 novembre 2017 | Action locale, Rapports de voyage | Pas de commentaire »
  • Mithé Osumbu, responsable de l’asbl Oser la vie s’est rendue à Kinshasa en septembre 2017.

 

Elle y a assisté à l’inauguration de la maison Mama Emmanuelle qui s’est bien passée. La maison est plus accueillante qu’auparavant.

Le séjour était fait de visites dans des écoles partenaires afin d’échanger sur la possibilité de rendre notre collaboration plus efficace.

C’était aussi l’occasion de faire une évaluation individuelle avec chaque éducateur. A l’issue de ces évaluations, Mithé a pu constater que la motivation de nos collègues de Kinshasa est toujours la même. Ils ont soulevé les difficultés financières qu’ils rencontrent.
Les enfants grandissent et la prise en charge de leurs études coûte de plus en plus cher car ils arrivent dans des classes supérieures.

Indépendamment de cette visite, l’équipe de Kin avait elle aussi entamé une réflexion interne en vue de dynamiser encore plus leur travail.

Afin d’obtenir une observation neutre, l’équipe d’Oser la vie Kinshasa a fait appel à un coach externe. Les objectifs sont : parvenir à une gestion dynamique de projet d’autofinancement (la porcherie, l’atelier de couture, etc) et minimiser les coûts de frais de gestion.

Les mesures immédiates prises sont :

Payement des éducateurs à la prestation journalière,
Sensibilisation des familles et de l’entourage du quartier de la maison mama Emmanuelle au bénévolat.

Porcherie
La porcherie a maintenant 23 bêtes adultes qui seront vendues pour la chair. Il y a eu une mise bas de 26 porcelets il y a 1 mois. Après la vente de cette portée, la porcherie sera affectée à l’élevage de cailles. Suite au conseil d’un agronome pensionné ayant une longue expérience dans l’élevage de porcs, il a été décidé de vendre les bêtes et d’investir dans l’élevage de cailles.

Deux visites à Oser La Vie Kinshasa en été 2014

Date de publication: 3 septembre 2014 | Rapports de voyage | Pas de commentaire »

Récit de voyage à Kinshasa (juin 2014)

Un accueil chaleureux à notre arrivée et un plaisir immense de retrouver le Congo. Je remercie Jean-Marie pour le logement, les repas et surtout pour ses conseils et son souci permanent de veiller à notre bien- être. Merci aussi à Dédé et Papy de nous avoir conduits, dans la bonne humeur, là où nous devions nous rendre.

Je suis parti à Kin pour retrouver la ville que j’ai connue étant enfant, mais surtout pour voir Simplice, mon filleul, et m’intéresser au travail de « Oser la Vie » sur place. La rencontre avec Simplice fût émouvante. C’était un rêve qui se réalisait.juin 2014

Nous avons passé de bons moments ensemble. J’ai aussi rencontré sa Maman. Elle était aussi émue que son fils et très reconnaissante. Je pense que les enfants qui sont parrainés ont besoin d’un contact, ne fusse que « écrit » avec leur parrain ou marraine.

Avec Mithé et Marc nous avons visité la maison « Mama Emmanuelle ». La cour a été bien refaite avec le sigle OLV. Il y a encore du travail à réaliser pour la consolidation des murs, l’aménagement d’une toilette, une couche de peinture et l’acquisition de quelques meubles. Nous avons vu Armand et les éducateurs tous présents et heureux de nous rencontrer. J’ai pu constater que les enfants sont bien suivis, malgré les difficultés de déplacement, vu l’état des routes et les distances à parcourir. J’ai pu visiter l’école technique de Gombe avec Simplice, qui y a terminé ses études depuis 2 ans. Mon Papa y avait été enseignant. J’ai rencontré le directeur qui m’a confirmé qu’un éducateur venait régulièrement pour le paiement et aussi pour vérifier le suivi des enfants. Cela fait plaisir à entendre !

Mon seul regret, c’est la difficulté de se déplacer à Kinshasa. Il aurait été préférable d’avoir un moyen de locomotion pour pouvoir suivre les éducateurs dans leur travail quotidien.

Une réception avait été organisée au centre Wallonie-Bruxelles à l’occasion des 10 ans de « OLV » Beaucoup de personnes étaient présentes, dont plusieurs journalistes. Armand a introduit cette rencontre par un discours montrant l’intérêt de l’association et du travail accompli depuis 10 ans pour la protection, le droit et le respect des enfants. Il était suivi par une intervention du Bâtonnier de Kinshasa. Deux avocats sont mis à disposition, gratuitement, pour l’aide juridique concernant les problèmes liés à la situation des enfants. Mithé a ensuite tracé l’historique de « OLV » et expliqué le soutien des parrains et marraines de Belgique. Son discours fût longuement applaudi par les invités. Nous avons ensuite assisté à une animation musicale, suivie d’une représentation théâtrale sur la situation des enfants par la troupe « Kafé Dodo ». J’ai trouvé l’intervention des enfants formidable et très touchante. Beaucoup de personnes avaient la larme à l’œil. Après le spectacle, nous avons participé à un cocktail dînatoire. L’ambiance était très bonne. J’ai pu constater que beaucoup de personnes étaient très touchées par le travail accompli par l’association et désireuses de pouvoir apporter leur soutien. Je félicite Armand et toute son équipe pour l’organisation de cette soirée.

Pour conclure, je suis très heureux d’avoir été à Kinshasa voir que « OLV » y fait du bon travail. J’ai pu rencontrer des Congolais qui veulent faire bouger les choses malgré le peu de moyens dont ils disposent. Cela me donne encore plus de courage et de motivations pour continuer à aider les enfants. Je sais que l’argent récolté par les dons et les spectacles sont utiles.

Pierre Decerf

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon séjour à Kinshasa – Un regard en arrière -Une expérience enrichissante !

C’est avec beaucoup d’ impatience, d’émotion et de questionnements que Pierre Decerf et moi nous sommes retrouvés le 8/6 à l’aéroport de Zaventem tôt le matin. Pierre allait retrouver la ville où il passa une partie de son enfance (jusqu’en 1960), moi j’allais retrouver Mithé qui était partie un mois avant nous, revoir toute la famille que je n’avais plus vue depuis quelques années et prendre part aux festivités de 10èmme anniversaire de l’asbl Oser La Vie.

Il y avait 10 ans que je ne m’étais plus rendu à Kinshasa : j’ai constaté une amélioration de l’état de certaines routes et de l’éclairage public, les gens avaient une meilleure mine. L’accueil à la maison fut particulièrement chaleureux. Après 2 jours d’acclimatation, nous avons visité la maison « Mama Emmanuelle » dans le quartier populaire de Masina Petro Congo; toute l’équipe de Kinshasa ainsi que quelques enfants nous y attendaient. A cette occasion, Pierre pu rencontrer Simplice (son filleul). La maison est relativement bien située près d’une avenue principale. L’accès en voiture est assez aisé (sauf en saison des pluies peut être ?) L’état actuel de la maison nécessite pas mal d’améliorations, et les travaux de rénovation sont déjà bien avancés. La fosse septique et certains travaux de plomberie ont déjà été effectués. La grande cour intérieure est joliment pavée. Nous avons fait une évaluation de la situation et nous avons prodigué quelques conseils en posant un regard extérieur.juin 2014

Après quelques jours de « tourisme » dans le bas Congo (nous avons été jusqu’à Muanda au bord de l’océan atlantique..superbe…) nous sommes revenus à Kin pour assister (le 20.06.2014) à la soirée de gala organisée pour fêter les 10 ans d’existence d’Oser la Vie. Une centaine de personnes avaient répondu présent à notre invitation, parmi lesquels des personnalités importantes, comme le bâtonnier des avocats de Kinshasa, des personnalités politiques influentes , des représentants des ambassadeurs ainsi que les organismes internationaux et bien sûr l’équipe d’OLV Kinshasa au grand complet sans oublier les enfants et les parents. Je dois féliciter ici l’équipe pour l’organisation impeccable de cet événement. La psychologue de notre ONG joua à merveille le rôle de modératrice en résumant avec précision chaque discours ou chaque intervention.

Ensuite, nous avons assisté au concert animé par la chanteuse Alda Mahunga qui a chanté gratuitement, puis à une petite pièce de théâtre très émouvante jouée par des enfants défavorisés et notamment un petit Mohammed qu’aucun des spectateurs n’oubliera de sitôt. Après un appel de fonds, il y eut un cocktail dînatoire lors duquel nous avons eu de nombreux contacts très intéressants et des promesses de dons.

En conclusion, je dirais que j’ai été particulièrement frappé par l’énergie et la volonté d’agir de toute l’équipe, malgré la situation économique encore précaire et les très grandes difficultés de se déplacer en transports en commun. Armand, avec une forte détermination et un calme apparent mène son équipe avec brio et met en place de nombreux projets. Il est secondé très efficacement par Prince, tous les éducateurs ainsi que par Charlaine Mayola, la psychologue, avec qui j’ai eu l’occasion de m’entretenir, et qui, malgré son emploi d’assistante à l’université de Kinshasa, se consacre sans compter au bien-être et à l’aide des enfants avec patience et bonne humeur. J’ai été impressionné par sa disponibilité et son amour envers les enfants. De manière plus générale, j’ai trouvé à Kinshasa des personnes très motivées à notre cause et prêtes à beaucoup de choses pour nous aider, je pense notamment à l’ami chez qui nous avons habité qui a mis à notre disposition un véhicule confortable (et climatisé ouf) pour lequel nous devions juste payer l’essence. La location d’un véhicule à Kinshasa varie entre 100 et 200$ par jour.

Je terminerai en félicitant encore toute l’équipe, en les encourageant et en promettant de les revoir avant dix ans..

Marc VAN DOREN

Mon voyage au Congo

Date de publication: 15 février 2012 | Rapports de voyage | Pas de commentaire »

par OSUMBU Ahindo Mithé

En septembre 2011, je me suis rendue au Congo où j’ai passé 3 semaines. Au cours de ce voyage, je me suis encore une fois rendu compte de la volonté de se battre pour changer les mentalités qui animent nos partenaires locaux. Oser la Vie a énormément de chance d’avoir une équipe jeune, dynamique, loyale et humaniste.

Il y avait 3 objectifs à ce voyage :

Faire connaissance des nouveaux membres de l’équipe  d’OLV Kinshasa;

Mener une réflexion sur l’avenir de notre action;

Evaluer les résultats obtenus à ce jour.

Les nouveaux membres de l’équipe :

Oser la Vie  compte actuellement 4 éducateurs, 1 psychologue, 2 éducatrices.

Lors d’une réunion d’équipe, j’ai eu la joie de faire la connaissance de tous les nouveaux venus, j’ai pu découvrir leurs motivations ainsi que les qualités humaines de chacun d’eux. J’étais particulièrement touchée par leur jeunesse.

L’avenir d’Oser la Vie :

Notre structure locale a acquis une reconnaissance du gouvernement avec l’agrément du Ministère du Plan. Cet agrément est une reconnaissance de capacité à être partenaire du pouvoir public dans certaines actions sociales. C’est ainsi que nous avons travaillé côte à côte avec le Ministère des Affaires Sociales et l’Unicef sur la sensibilisation dans le Bas-Congo. Oser la Vie  Kinshasa désire plus que jamais acquérir un minimum d’autonomie financière. D’où la création d’une boutique de vente de denrées non périssables. Nous sommes aussi à la recherche de donateurs pour un projet agricole dans le Bas-Congo. Après une analyse de l’évolution des enfants parrainés ainsi que des problèmes rencontrés, une nouvelle orientation a été données à cette action.

Evaluation :

Lors de notre réunion d’évaluation, nous étions plutôt satisfaits du travail accompli. Conscients de la difficulté de s’évaluer soi-même, nous avons demandé à être évalués par les bénéficiaires et nos partenaires (les écoles et les centres de formation professionnelle).

Notre structure locale a été félicitée par l’UNICEF et le Ministère des Affaires Sociales pour la poursuite de la campagne de sensibilisation initiée par le théâtre de Poche en 2007.

L’objectif était d’évaluer les progrès réels de notre action et écouter les remarques et propositions visant à améliorer notre travail social. C’est avec satisfaction que nous avons recueilli les éloges des partenaires et des messages de reconnaissance des familles ainsi que des bénéficiaires. Les séances de causeries éducatives sont très appréciées. Pour ce qui est à améliorer, nos partenaires nous suggèrent d’adapter notre action de l’évolution de la situation des enfants : avoir une maison pour héberger d’une façon transitoire les enfants en conflit avec leur famille d’accueil.

Les parents d’accueil souhaitent être un peu plus impliqués dans les actions quotidiennes d’Oser la Vie.

Comme dans tout projet humain, tout ne s’est pas déroulé comme prévu en grande partie à cause des difficultés à se déplacer. Je n’ai pas pu rencontrer tous les bénéficiaires ni organiser une journée récréative avec eux. Ce n’est que partie remise!

En conclusion, je dirais que même si la tâche quotidienne de l’équipe de Oser la Vie Kinshasa est ardue, les perspectives d’avenir sont nombreuses et vraiment encourageantes. J’espère pouvoir me rendre encore cette année à Kinshasa pour mieux suivre cette évolution et vous tenir informés de tout ce qui se fera là-bas.

OSUMBU Ahindo Mithé

Quelques informations sur l’école Bambous

Date de publication: 2 décembre 2006 | Rapports de voyage | Fin des commentaires

Implantée dans le même quartier de Kinshasa que le bureau d’Oser la Vie, cette école est son partenaire privilégié. C’est là, à ses portes, qu’Osesa repère les enfants dont plus personne ne paie le minerval, parce qu’ils sont orphelins, et que la misère et les croyances ambiantes tendent à les faire désigner enfants-sorciers. Ils seraient près de trois cent !

L’école dispose d’une infrastructure rudimentaire. Certaines classes ne sont garnies que de quelques bancs, alors que les élèves y sont nombreux. Elles sont utilisées en deux pauses : le matin pour une école, et l’après-midi pour une autre.

dyn005_original_448_336_pjpeg_2533714_2c1a4ffc294f1689556d8ba1470fdc4d1.jpg

Lire la suite »

Voyage de Léon-Michel à Kinshasa

Date de publication: 1 décembre 2006 | Rapports de voyage | Fin des commentaires

Léon-Michel est congolais, mais vit à Wavre depuis des années. Il est psychologue et donne des formations à la communication dans des entreprises.

Il a rendu visite à Oser la Vie à Kinshasa (Masina) pour y rencontrer Osesa et Prince, nos deux valeureux éducateurs de rues. Il a pu voir tout ce qu’ils font pour nos enfants et nous a rapporté surtout la bonne impression qu’il avait eue. Ce qui l’a le plus réjoui, c’est l’enthousiasme des enfants d’Oser la Vie autour d’Osesa et Prince à l’école Bambou.  

Il a également apporté son témoignage aux membres du club Richelieu de la Dyle, lors de l’exposé qui leur était fait par notre secrétaire Micky Ducamp sur la problématique des enfants dits « sorciers » de Kinshasa et sur l’action d’Oser la Vie.

Merci Léon-Michel